Le Kid a trois mois, tiens.

Or donc j’ai repris l’heureux et enrichissant chemin du travail. Joie, épanouissement. Ça m’a menée, déjà, à reprendre l’avion et à recommencer les aller-retours vers notre bonne vieille capitale, et à abandonner mon pauvre enfant (larmes et sanglots). Par chance, Le Kid a la chance 1-d’avoir un père qui sait ce qu’il fait et qui aime ça, 2-d’être devenu la mascotte de sa crèche (ben OF COURSE j’ai envie de dire, vous avez vu comment il est TROP BEAU mon fils !). Mais enfin, un truc que la Leche League ne te dit pas clairement quand elle te vend l’allaitement au sein à grands coups de « c’est meilleur pour ton enfant et si tu ne lui donnes pas le sein il aura probablement un QI de moule plus tard », c’est que t’éloigner du petit pendant 48h signifie qu’il vaut mieux pas oublier ton matos de junkie, i.e. la jolie pompe qui va bien et les coussinets anti-fuite (oui, glamour). Sinon, tu peux être sûre de fuiter en plein milieu de la réunion, ce qui fait un peu tache face à tes chefs tu en conviendras (et je ne te parle pas de la douleur au bout de 24 heures).

Ah, et une mise au point ; j’ai l’impression que mes notes précédentes, empreintes d’un ton vaguement cynique et moqueur parce que c’est la mode d’écrire comme ça sur Internet, ont pu masquer le fait que eh, non mais allô quoi, bien sûr que c’est super chouette d’avoir un bébé ! Oui, c’est dur, oui, c’est TRÈS dur parfois, oui ça change tout (ça me fait rigoler d’avoir pu dire ‘nan, mais je resterai la même hein, ça changera pas grand chose à ma vie’ à un moment : hello, la sotte, si on veut pas que sa vie change, faut pas faire d’enfant ! même avec la meilleure volonté, ça change TOUT, mais ça veut pas dire que c’est pas bien, c’est juste différent), mais c’est très temporaire, et c’est absolument fabuleux. C’est tellement chouette que ce n’est pas facile d’en parler avec délicatesse et pudeur , même à des gens qu’on connait, parce qu’on a vite l’air guimauve et que c’est difficile, sans beaucoup de talent, d’expliquer à quel point c’est merveilleux. Donc je me rabats sur la blague et les grognements, parce que hey, c’est ce que je fais de mieux, râler (d’ailleurs faudra que je vous reparle de la façon dont Le Kid, après nous avoir fait sournoisement croire qu’il faisait ses nuits, a décidé que non, finalement, on allait remanger à minuit, 4 heures et 6 heures toutes les nuits, juste pour voir plus souvent les jolies valises Vuitton que maman a sous les yeux).

Sur ce, je vais chercher la mascotte à la crèche – c’est à la fois génial de savoir qu’il est ravi, ne pleure pas, joue, mange comme si de rien n’était, et en même temps un peu frustrant : genre, eh oh, c’est MOI ton adulte familier, et je ne te manque même pas ???

 

Publicités

10 réponses à “Le Kid a trois mois, tiens.

  1. Artémise 2 mai 13 à 2:09

    C’est normal que le Kid soit la mascotte puisqu’il rentre dans la catégorie des plus beaux bébés du monde, comme de juste 🙂
    Bon, plus sérieusement, la fuite du sein non-pompé (discrètement mais élégamment), ça arrive vraiment. Et c’est trop la honte, en réunion comme à la BNF (naïve, je pensais que je pourrais tenir une heure de plus… ah ben non, tiens).

    Sur ce je file, j’ai quelque chose à poster pour vous (ahum… le Kid ayant trois mois… GROSSE HONTE de mon retard).

  2. Artémise 2 mai 13 à 2:14

    Ah et tiens, le nôtre aussi nous a fait des nuits potables jusqu’à ses quatre mois, et ensuite il a décidé que c’était plus marrant de se réveiller une ou deux fois pour manger. ça a duré deux mois, puis plus rien, puis de nouveau vers dix mois-un an. Là, ça va, il est capable de faire le tour du cadran, voire plus – avec en général un petit réveil vers 4h30 où il se met à causer dans son lit. Il faut aller lui expliquer que c’est encore la nuit, et il se rendort (gnouf : pouvait pas s’en rendre compte tout seul, non ? Quand on y voit rien, c’est la nuit, put****, s’pas compliqué !).

    Bref, les nuits d’enfants, comment dire…

  3. Siboneyy 2 mai 13 à 10:27

    Ooooh mais faut pas !
    Faut d’autant plus pas qu’à ce train là, moi, j’ai 14 mois de retard, parce que je suis une vraie tanche en cadeau de naissance.

  4. Siboneyy 2 mai 13 à 10:32

    Hmmm, y a donc de l’espoir que ça redevienne normal (étoiles dans les yeux) ? Non parce que les nuits de 20h à 6h, je commençais à trouver ça plutôt chouette : grosse déception quand il a recommencé à se réveiller à 2h00 (non parce que bon, en plus, si c’est juste pour têter 10mn l’air absent avant de s’endormir comme une masse, hein, ça vaut pas le coup). Remarque, c’est obligé que ça redevienne normal, un jour. Un jour, nos fils seront des ados qui ne voudront pas sortir du lit avant 11h du mat’ (et là, VENGEANCE : on les forcera, en souvenir de ces nuits agitées).

  5. Artémise 3 mai 13 à 2:44

    Bon, en fait, il y a un truc que je vais poster moi, et un truc que vous allez recevoir, j’espère, rapidement…

    Pour les nuits, oui, oui, ça revient. Puis ça repart, ce sont les fameux « pics de croissance ». L’avantage tant que tu allaites la nuit c’est que l’allaitement rendort bébé (qui a le ventre plein) et toi, car l’allaitement entraîne la sécrétion d’hormones qui font dormir (c’est pour ça qu’on est tout le temps crevée quand on allaite…).
    Parce qu’après, quand tu dois descendre dans la cuisine dans le froid, sans avoir retrouvé tes pantoufles, car Sa Majesté du Loulou hurle de faim et qu’il veut un bib LA MAINTENANT VITE OH MAGNEZ-VOUS LES PARENTS …

    Bon, le mien, je voulais continuer de l’allaiter la nuit pendant longtemps, et puis vers huit mois, il a décidé que ça suffisait, et justement, une nuit, alors que je lui proposais une tétée, a tourné la tête en hurlant. Cinq minutes après, je revenais avec un biberon qu’il a sifflé in extenso comme un ado rebelle sa Despé… Et moi je restais en rade, il ne me restait plus qu’à tirer mon lait et à espérer que ça se tarisse vite, vite, vite…

  6. craigean 4 mai 13 à 8:30

    Ils sortent encore la menace du faible QI ?! J espere que c’est une blague ! Sont graves quand meme… J ai pas ete allaitee et j ai un superbe QI :p nan mais ho

  7. Siboneyy 6 mai 13 à 5:33

    L’honnêteté me pousse à admettre que non, on ne m’a pas sorti cet argument de vive voix. D’ailleurs, le jour où on a parlé allaitement lors des « cours » prénataux, le discours n’était pas du tout dogmatique, la sage-femme ayant conclu, en gros, que du moment qu’on leur donnait à manger, au fond…
    Mais je l’ai lu !

  8. Siboneyy 6 mai 13 à 5:36

    TU me rassures ! (eh oui, je confirme, qu’est-ce que ça crève d’allaiter… ça et les nuits sans sommeil, hier, Rob m’a trouvée endormie, la tête pendante, pendant que bébé sirotait son repas tranquillou).
    C’est marrant ça : en gros, il trouvait que le biberon allait mieux et plus vite, tu crois ?

  9. Artémise 9 mai 13 à 3:40

    Oui, il devait y avoir de ça, le bib c’est plus facile.. Après peut-être aussi que mon lait avait changé de goût. Je pense aussi que j’en avais moins (on avait commencé la diversification depuis longtemps) donc il fallait plus de temps pour faire monter le lait, et ça le saoulait, vu que pour le bib, ça coule quasi tout seul.

    Quand je pense que depuis une semaine, il chipote son bib du matin et lorgne du côté des biscuits…

  10. Isaac N. 23 novembre 13 à 8:51

    Tiens, je relis tes notes de mars-avril, et là, BAM, ça me rappelle furieusement quelque chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :