You change all the lead / sleeping in my head

Je vais vous parler de musique canadienne.
Pas d’Isabelle Boulay ou de Garou, rassurez-vous, mais d‘Arcade Fire, groupe fabuleux s’il en est (ne cherchez pas de demi-mesure dans cet article, je suis depuis hier soir dans un état de transe enthousiaste total).

De leurs trois albums parus, rien, pas une chanson n’est à jeter. Ces gens-là savent faire du « rock indépendant » (comme le dit leur page wikipédia qui n’a jamais tort) avec art, talent, génie parfois. Or donc, ces braves canadiens jouaient, hier soir, sur l’esplanade du château d’Edimbourg. Là :

Rien que l’endroit, mes cocos, ça vous fichait des frissons d’excitation. Comme en plus il avait décidé de faire beau, je peux vous dire que la soirée était prometteuse.

Et je crois bien avoir assisté à mon meilleur concert (oui, je dis ça à chaque fois, mais je suis bon public, d’une part, et celui-ci était plus qu’un concert : un vrai show de près de deux heures). Ces gens sont insensés et incroyables. A huit, on peut faire beaucoup de (joli) bruit : deux batteries, deux ou trois claviers différents dont un clavecin, un accordéon, des tambourins à foison, deux violons, je ne sais combien de guitares et de basses, et quelques instruments non identifiés : c’est un joyeux boxon. Surtout, ces huit-là sont heureux d’être sur scène, et aiment de toute évidence jouer ensemble et partager leurs bons morceaux. Accompagnés par des images de Spike Jonze sur un écran derrière eux, leurs chansons taillées pour être reprises en choeur dans un stade (ou une esplanade de château)….

Non, en fait, cette description ne colle pas. Je n’ai pas de mots en fait, pour expliquer à quel point c’était dément et bon !

En cherchant sur youtube, vous trouvez l’intégralité du concert filmé par quelque stupide de service (au fond de l’esplanade, en haut des gradins : on ne voit rien, on n’entend rien, et surtout, surtout : QUEL INTÉRÊT) mais je préfère ressortir ce petit bijou de clip-concert :

Je vais me faire tatouer leur nom sur le dos, je pense.

Publicités

Une réponse à “You change all the lead / sleeping in my head

  1. Benjamin 5 septembre 11 à 10:13

    Je le savais déjà mais tu le confirmes : en musique, tu as un goût très sûr.
    J’ai écouté leurs trois albums en boucle et je les ai vus en concert à Rock en Seine il y a quelques années : inoubliable.
    En revanche, je n’ai pas encore eu la chance de voir PJ Harvey en concert.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :