WE ARE NOW OPEN !

Bien cher lecteur,

je te souhaite le bonjour ! Me revoici, te revoici, nous revoilà, prêts à partager une année entière de calédonismes en tous genres !
J’espère que tu as passé de bonnes fêtes, et que la dinde aux marrons et le champagne n’ont pas laissé de séquelles trop importantes dans ton organisme.

Après quelques semaines de fermeture, je reviens pour te raconter ma vie en Écosse. Oui, EN Écosse, pas ENTRE la France et l’Écosse. L’Homme m’a définitivement raptée, me forçant à venir m’installer dans ce pays de pluie, de vent et de froid, en plein milieu de l’hiver en plus. Je suis donc officiellement installée dans mon petit patelin au sud d’Edimbourg, pour une durée indéterminée.

Cerise sur le gâteau, le père noël a été généreux. Deux jours avant de partir en congés, j’ai appris que je pouvais conserver mon poste, à distance. Je télétravaille, madame, même à l’autre bout du monde de l’Europe, confortablement installée près de la fenêtre et du pot de nutella et de ma théière. Un petit pas pour moi, un grand pas pour l’administration qu’il nous a fallu harceler six mois durant avant qu’elle n’accepte. Cerise sur la cerise du gâteau : voilà un admirable moyen de rentrer régulièrement en France pour faire la fête avec les potes faire la fête avec la famille participer à des réunions importantes.

Que fais-je, que ressens-je maintenant que je suis assimilée Scottish ? Pour l’heure, dur à dire. Je suis partie de façon totalement imprévue et désordonnée, l’Homme n’ayant pu rejoindre la France à cause des intempéries. En bonne épouse consciente du bien être de son seigneur et maître, je ne pouvais le laisser passer noël tout seul… et ai donc sauté dans le premier avion en partance pour l’Ecosse. Depuis, c’est un peu le carnaval. Au déballage de cartons et au rangement de mes livres sur les étagères a succédé l’invasion française d’une dizaine d’invités venus passer le réveillon, permettant une transition franco-écossaise soft et délicate. Je vous dirai ce qu’il en est quand j’aurai un peu réalisé que oui, la nuit qui tombe à 16h30, c’est normal, que non, il n’y a pas besoin de se grouiller, aucun avion ne m’attend, et que oui, cette maison est bien la mienne !

Quoi qu’il en soit, ce blog repart comme en 14, avec plus d’articles, plus de photos, plus de blagounettes, plus de reportages (ceci est une bonne résolution, comprenne qui peut !).
En attendant, bonne année les amis !

Publicités

8 réponses à “WE ARE NOW OPEN !

  1. Isaac N. 5 janvier 11 à 6:58

    Huuuu! Dis, ça a changé par ici… C’est le souffle des bonnes résolutions?

  2. Artémise 5 janvier 11 à 7:10

    Youpie ! she’s back !

  3. Mariette 5 janvier 11 à 8:08

    Isaac N. > ouep. Je voulais faire un vrai site, et puis la flemme le boulot, tout ça, alors j’ai juste lifté un peu le vieux blog. By the way, bonne année à toi ma très chère !

    Artémise > Oui ! plus glougloutante que jamais !

  4. Michel et Gisèle 5 janvier 11 à 8:17

    Wahou ! Je suis venu vers 16 h 00 (heure française) et toujours morne plaine depuis la « mise entre parenthèses ». Et hop ! à 19 h 00 (heure française toujours) our sun is back ! (pour paraphraser Artémise).
    Je crois que l’on va se faire un p’tit pineau pour fêter ça !!!

  5. Mariette 6 janvier 11 à 5:11

    Michel et Gisèle > eeeh ben tous les prétextes sont bons 😉

  6. Jean-Nicolas Boubou 6 janvier 11 à 7:04

    Ho yeah ! Bon dans mon souvenir tu as deux livres et demi et trois culottes ça doit pas être si impressionnant que ça comme invasion, non ?

    J’aime beaucoup ta nouvelle bannière !

  7. Isaac N. 6 janvier 11 à 7:38

    Oué, bonne année, trop!

  8. Pierre AGERON 10 janvier 11 à 9:14

    Content que ça s’arrange pour toi. Tu es VRAIMENT indispensable au MEN:))
    Happy New Year!
    PS : On attend avec impatience l’exposé sur le sous-sol des Highlands….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s