Géographie d’un mariage

Quand je ne suis pas au boulot à tripoter des feuilles Excel, ces temps-ci, je peaufine mes invitations au mariage qui vont bientôt partir. En gros, je coupe, j’imprime, je lèche des timbres, j’écris jusqu’à n’en plus pouvoir mon adresse au dos des enveloppes, c’est très sain, ça fait travailler le poignet et ça vide la tête, c’est idéal.

Je m’amuse aussi à visualiser, mentalement, les points de chute finaux de mes faire-part. On a bien entendu le cercle français, assez peu varié et exotique – un peu de Charente, un peu de sud ouest, un Lille, des perdus grenoblois ou tourangeaux, et puis surtout, la grosse masse des parisiens, bien loin devant les quelques résistants lyonnais.

Puis on passe au cercle écossais (ou plutôt britannique), avec deux Cambridge, plein d’Edimbourg et de Penicuik, un Dumfries, deux Kelso. Déjà, ça sent les vacances.

On s’éloigne ensuite avec le Montréal, et puis un envoi vers le Connecticut et un vers la Californie. Là, on est déjà dans un autre monde !

Et on finit avec mon truc venu de nulle part, mon envoi sur la lune ou presque, le truc improbable, le pote exilé qu’on invite même si l’on sait qu’il ne viendra pas… le faire part qui s’en va vers Jakarta, un truc que je n’aurais jamais pensé voir. Je suis comblée.

Publicités

3 réponses à “Géographie d’un mariage

  1. Chabichou 6 avril 10 à 2:56

    N’oublie pas d’en envoyer un à Geneviève !!! Comme ça elle t’enverra un cadeau (ça sert à ça les vieilles dames), et puis ça lui fera plaisir
    , l

  2. Chabichou 6 avril 10 à 2:57

    N’oublie pas d’en envoyer un à Geneviève !!! Comme ça elle t’enverra un cadeau (ça sert à ça les vieilles dames), et puis ça lui fera plaisir, elle souffre tellement, la pauvre, depuis quelque temps…

  3. Artémise 12 avril 10 à 1:03

    Woah, je suis jalouse. Nous, on n’avait que le Brésil, la Belgique, l’Italie et – je crois que c’est la même personne ? – Montréal.

    Quand je m’étais pointée à la Poste, la Madame compatissante m’avait prêté une éponge pour coller mes timbres plus rapidement (tu fais schloufff un coup d’éponge sur la plaque de timbres et t’as plus qu’à découper).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :