Mes chaussures elles sont trop graaaandes !

Or donc, je suis arrivee a Penicuik samedi 26 dans l’apres-midi, apres avoir croise mes dix doigts tres fort pour que 1- la neige n’empeche pas le TGV de rouler 2- aucune greve sauvage ne soit declenchee 3- mon avion decolle 4- mon avion n’ait qu’un retard decent 5- mes bagages arrivent et ce, sans que les bouteilles qu’ils contenaient n’explosent 6- mon avion atterrisse sans sortir de la piste a cause de la neige et du verglas, comme recemment a Glasgow.
Heureusement, ca a marche.

Joie et bonheur, la neige est tombee abondamment cette derniere semaine et a continue a tomber hier. Resultat :

30 cm de neige pour folatrer, gambader et faire des batailles de boules de neige…

Bon, la photo des boules de neige, c’etait hier, sous des flocons qui n’en finissaient pas de tomber. Aujourd’hui en revanche, ciel bleu sans acccroc, temperature bien en dessous de zero, et pas un brin de vent, bref des conditions ideales (sauf pour la neige qui a pris cette consistance tres poudreuse et, paradoxalement, assez seche, du genre a rendre impossible toute bataille de boules de neige ou l’elevation de tout bonhomme – en gros, ca colle pas du tout) pour une nouvelle balade accompagnes, cette fois, du snowbard de l’Homme.

Alors, c’est tres dommage que je ne puisse inserer de videos sur ce blog parce que j’aurais colle ici deux films, l’un de l’Homme, style impeccable, glissade harmonieuse, look au sommet de la coolitude, lors d’une descente d’une minute trente bien maitrisee ; et puis une de moi, lors de ma premiere lecon de snowboard, attiffee comme un bonhomme Michelin (la neige c’est froiiiid), style pataud, fesses en arriere, tete en avant, tentant tant bien que mal de desembourber la planche apres ma enieme chute, me relevant avec l’elegance d’un elephant de mer sur le sable, glissant le long de la pente avec une assurance des plus precaires avant de m’etaler, a nouveau, le cul dans la poudreuse.

Dommage, hein ? honnetement, j’y ai pris tant de plaisir et me suis tellement amusee ce matin que j’etais prete a faire une croix sur mon amour propre rien que pour partager ca ici. Il vous faudra vous contenter de vagues photos.


Mariette, juste avant le drame qui allait lui couter la secheresse de son pull et de son pantalon. Notez le sourire vainqueur et la meche conquerante.

Ecco ! Le sourire est toujours la, cependant (je suis dure avec moi. J’ai quinze photos de moi sur le snowboard, pas tres elegante mais debout -non parce qu’entre deux chutes, j’ai VRAIMENT fait du snowboard hein-, et non, je choisis celle ou je me vautre…).

Et voici l’Homme :

Un peu plus classe, quand meme, non ?

Je retiens une chose importante de cette lecon de snowboard (outre ma decouverte approfondie du gout de la neige grace a des contacts repetes et rapproches avec celle-ci) : le snowboard, c’est fun et c’est chouette, mais apres la glissade, faut remonter la planche en haut de la pente en galerant dans 30cm de poudreuse et ca, pffff, c’est carrement penible.

Publicités

Une réponse à “Mes chaussures elles sont trop graaaandes !

  1. BS 28 décembre 09 à 7:00

    Ouha, il a effectivement grave la classe, Rob…

    (je passe ton cas sous silence, preuve que quand même, je suis sympa).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :