Day 1 – part 2 – Duart Castle to Fionnphort

Résumé de l’épisode précédent : après une traversée en ferry pleine de promesses et la visite d’un joli château même pas hanté, nos deux héros s’apprêtent à remonter dans leur Ford Ocus et à reprendre la route.

Il n’est certes pas bien tard, mais la route qui doit nous mener à Fionnphort semble sinueuse et délicate… comme je le précisais en introduction, les 9/10 des routes de l’ile sont à une seule voie, avec, à intervalle régulier, des espaces ménagés sur les bas-côtés pour élargir la chaussée et permettre le croisement – les fameuses passing places, hein Roussette ?

Voyez, Craignure-Fionnphort. On ne voit pas la route mais elle coupe l'île en deux, puis on prend la péninsule par le nord

Voyez, Craignure-Fionnphort. On ne voit pas la route mais elle coupe l'île en deux, puis on prend la péninsule par le nord

Pourquoi aller si loin me demanderez-vous. A l’origine, nous avions prévu l’Homme et moi de nous arrêter en chemin pour aller visiter les arches de Carsaig, avant de dormir à Fionnphort et de repartir, le lendemain, gravir les pentes de Ben More avant d’aller rejoindre notre B&B plus au Nord, à Dervaig (ça se trouve entre Calgary et Tobermory, sur la carte). Comme nous sommes des sagouins et que nous aimons vivre dans l’imprévu, nous avons décidé l’avant-veille que nous ne pouvions pas aller à Fionnphort sans prendre le ferry pour Iona, dont je vous reparlerai bientôt. Du coup, annulées les arches (on fera ça la prochaine fois, il faut bien compter cinq heures aller-retour à pieds jusqu’aux dites arches alors bon), direct jusqu’à Fionnphort, charmante quoique minuscule bourgade de 250 habitants, et principal village du sud ouest de l’ile.

Tout est dit je crois
Mais vous voyez; c'est quand même joli tout plein. Au loin ce qu'on voit c'est Iona

Mais vous voyez; c'est quand même joli tout plein. Au loin ce qu'on voit c'est Iona

Rassurez-vous, il y a quand même une église, un mini port pour les pêcheurs et les ferrys, des moutons, un pub (ah ben, on est en Ecosse, puis c’est super touristique Fionnphort, et puis, les habitants d’Iona qui attendent le ferry, ils font quoi hein ? Ils restent pas sous la pluie, ils vont se commander une pinte au chaud, eh ! Et qu’avons-nous fait en arrivant céans après une heure et demie de route ? Nous avons souscrit à la coutume locale bien entendu !) et des vaches laineuses.

MEUH

MEUH

Surprise au moment de gagner notre B&B : il fait un temps radieux. C’est donc plein d’optimisme que nous nous rendons chez un sympathique couple de retraités anglais venus gouter les charmes humides de l’Ile de Mull depuis sept ans. Les lieux sont le reflet exact de mes souvenirs de voyage en Angleterre : fleufleurs, petits animaux en porcelaine, dessus de lits satinés, coquillages sur la cheminée… on baigne en plein kitsch mais notre hôtesse est délicieuse (quoique robuste. Faut pas être une demi portion pour venir s’installer loin de tout, au milieu de collines faisant face à la mer et à un vent rugissant venu de loin). Une petite ballade à pieds nous ramène jusqu’au centre ville (mouahaha) où nous attaquons un diner bien mérité. La vue sur la mer et l’ile d’Iona, à quelques centaines de mètres de là, est splendide.
Bien plus que la douche glaciale qui nous surprend, même pas trois minutes avant d’arriver au B&B. Ce pays est infâme parfois. Tu crois que le soleil est revenu, c’est tout bleu, pis non.

Publicités

7 réponses à “Day 1 – part 2 – Duart Castle to Fionnphort

  1. Pierre 16 avril 09 à 11:53

    C’est quand même fou que des gens vivent là toute l’année, je trouve. C’est très joli hein, mais juste, ils s’ennuient pas un peu, à la longue ?

  2. Pierre AGERON 17 avril 09 à 8:25

    On dirait presque un village islandais ou groenlandais, s’accrochant à la tourbe meuble pour ne pas se noyer….

  3. Siboneyy 17 avril 09 à 10:07

    Pierre > Oui, je suis d’accord, c’est fou. J’ai beau etre fascinee par ce type d’environnement, je le suis encore plus par le fait que des gens y vivent, pire, que des gens habitues a la ville viennent y vivre.
    Mes hotes du premier soir vivaient apparemment dans une grande ville anglaise mais sont tombes amoureux de la region et sont venus s’y installer apres leur retraite. Je trouve ca courageux et un peu dingue.
    Je leur ai demande, figure toi, si ils ne s’ennuient pas. Et manifestement pas du tout, ils ont juste appris « a vivre differemment », dixit Madame.
    Moi, j’aurais surtout peur d’etre loin de tout et d’etre dangereusement isolee…

  4. Siboneyy 17 avril 09 à 10:10

    Pierre Ageron > C’est un peu ca oui. On se demande comment tout ne s’envole pas, la terre, c’est pas de la terre, c’est de la tourbe, c’est mouille et pateaugesque, c’est pas tres agreable d’y marcher d’ailleurs (je vous raconterai notre dernier jour, sur les pentes de Ben More… j’ai pas beaucoup ri ce jour la).
    Cela dit, j’aimerais beaucoup aller en Islande, ca fait partie des projets futurs.

  5. Isaac N. 17 avril 09 à 11:34

    Oh des vaches laineuses… Ca me plait bien tiens. Et puis c’est plus original d’avoir un pull en laine de vache pour une fois.

  6. maman 17 avril 09 à 12:06

    Non, mais tu imagines, une vache comme ça, au fond du jardin à Cozes, ce qu’on ferait des envieux !
    …pour tenir compagnie à mon oie.(Je ne renonce pas)

  7. Siboneyy 17 avril 09 à 1:31

    Isaac > Elles sont trop belles. C’est les VV, les Vaches Velues. Elles existent en roux et en noir, tu peux avoir DEUX pulls, ou meme un BICOLORE. Et avec les cornes tu te fais un sautoir en rondelles de corne.

    Maman > Elle te ruinerait tes parterres, oui! Tu as vu la taille??? (pour l’oie je ne suis pas bien certaine non plus… elles ne s’entendront pas)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :