Yaourts à l’allemande

Oui je sais, ce n’est pas nécessairement un sujet passionnant et fascinant. Le monde des yaourts n’est pas à première vue celui dont vous rêvez.

Peut-être même que vous vous en foutez (malheureux !).

Il se trouve que je suis une consommatrice de yaourts en quantité industrielle. J’adore ça. Et que MOI je rêve de yaourts, natures, aux fruits, avec ou sans morceaux, vanille, en pots de verre ou de plastique. Je rêve d’un pays où le yaourt coule en rivières molles et fluides. Bref (il est minuit et demi, l’Homme joue au poker avec ses amis en bas, j’ai pour ma part joué à la Wii un peu trop longtemps -Mario Kart c’est plus qu’addictif…- donc j’ai le DROIT de parler de rivières de yaourts si je veux, hey non mais).
Quelle n’a donc pas été ma déception – c’est peu de le dire – en découvrant, horreur !, qu’ici, même dans les plus grands supermarchés, le rayon yaourt se résumait à 1m linéaire de laitages crémeux, et à un choix des plus restreints. Angoisse. Pas de gondole de 20m avec des yaourts de toutes tailles, formes, couleurs, parfums. Nenni. Que dalle. Peux crever.

Et puis, la lumière fut ; le Salut me fut apporté ; je revécus.
Et ce, grâce aux bons soins du Dr Oetker. M. August Oetker était un brave teuton qui se lança d’abord dans la fabrique de levure, si j’ai bien compris. Son fils Rudolf (comme le renne au nez rouge) eut deux jolis enfants, Ursula et Rudolf-August (y en a qui sont pas gâtés). Devenue rapidement veuve, Mme Ida Oetker épousa en seconde noce un vilain nazi, qui développa un peu le commerce. Puis Rudolf-August, qui avait manifestement des fréquentations plus recommandables, poursuivit l’oeuvre de grand-papi après la guerre.

Grâce à Rudolf-August, je peux aujourd’hui manger des yaourts qui déchirent leur race, comme on dit chez nous (comment ça on ne dit pas ça chez nous????). Et heureusement que je les aime parce qu’ils monopolisent un peu le marché du yaourt en Ecosse, et à part deux ou trois autres marques, y a pas pléthore. Ca se présente pas en petit pot, ça ne se vend que par 500g (c’est mieux pour l’environnement d’abord).

Voilà, ça ressemble à ça. Un yaourt, donc.

Voilà, ça ressemble à ça. Un yaourt, donc.

Le nature est tout simplement à rouler partout par terre.
Le « mangue passion » est pas mal, mais il nous sert surtout à préparer le smoothie du petit-déjeuner.
Mais ZE truc qui tue particulièrement, c’est ce qu’ils appellent le wholegrain yaourt. En gros, c’est du yaourt, par exemple pêche ou fraise ou framboise (je crois que ce sont les seuls parfums qui existent) avec de petites graines dedans (ça me fait penser que je ne sais pas de quelle espèce sont ces petites graines… vérification sur le site des yaourts nazis… ah ils disent juste « 5 types de graines ». Nous v’là ben avancés té). Un croisement improbable mais totalement réussi entre le yaourt pêche bêta et le pain de mie complet. Dingue. Rien que d’y penser j’en salive comme un bouledogue.

Bref. Je m’égare, et je viens de pondre une note interminable sur rien. Désolée. C’est la faute au poker et à SuperMario.
Mais je dis quand même, merci Rudolf-August.

Publicités

9 réponses à “Yaourts à l’allemande

  1. BS 8 mars 09 à 11:29

    Ah non non, ce n’est pas une note sur rien. C’est capital, les yahourts.
    A Londres, je me suis aussi rendue compte que les yahourts (en quantité ridicule, effectivement), étaient tous plus ou moins affiliés à la Germanie.
    Si t’es sage, un jour, je t’emmènerais dans ce monde merveilleux qu’est un supermarché allemand. Tu découvriras notamment les yahourts avec petites barquette incorporées contenant (mais à part toujours) du müesli au chocolat, du granola, etc. J’adore les supermarchés allemands.

  2. maman 8 mars 09 à 1:26

    As-tu essayé Leclerc.fr, il parait qu’ils livrent à domicile. Ah, mais j’y pense, ils ne vont peut-être pas jusqu’à Penicuik, à moins d’une commande de 3000 euros, et 3000 euros de yaourts, même en tapant dans la gamme supérieure,ça fait beaucoup de yaourts.

  3. Mariette 8 mars 09 à 1:59

    Sofy > Hmmm je suis certaine qu’ils ont ce genre de yaourts, par contre. Tout ce qui n’est pas simple et passablement mauvais pour la santé leur plait (oui parce ce que eux ne mettront pas du muesli ou du granola dans la barquette; NON ils mettront des smarties, du mars fondu ou du cheddar au bacon.

    Maman > Oui, et je te rappelle que notre frigo est de la taille d’un mini-bar alors ça va être dur… c’est pas grave à mon retour je ne me nourrirai QUE de yaourts. Na.

  4. camille 8 mars 09 à 3:04

    Je crois que je ne me suis pas remise du coup des yaourts nazis.
    J’avais jamais envisagé le concept.

    (bon sinon j’men fous des yaourts, c’est plein de lait, donc allergène. Mais il faut bien qu’il y en ait qui aiment, sinon, à qui les nazis vendraient-ils leurs yaourts ?)

  5. Mariette 8 mars 09 à 4:06

    Arf, tu es allergique aux laitages ?

  6. camille 8 mars 09 à 6:43

    Héééé oui, malgré des années de désensibilisation dans ma jeunesse…

    Disons que je dois surveiller de près ma consommation de lactose, sous peine d’ennuis.

    Le grand drame, c’est que j’adore le fromage. C’est vraiment un supplice.

    (mais le concept du yaourt nazi me fait rouler par terre de rire, je le répète)

  7. Siboneyy 9 mars 09 à 6:38

    Hiik, adorer ca et ne pas pouvoir, c’est ennuyeux.

    Oui, le concept est sans doute d’un humour un peu douteux, mais c’est devenu leur nom a la maison. « Do you want some nazi yogourt? ».
    Plus moyen d’y echapper…

  8. pseudojune 10 mars 09 à 10:00

    Les yoghourts Liberty sont les caîds du marché ici, c’est aussi des gros pots.
    Mais j’ai presque pleuré d’émotion hier, lorsque j’ai trouvé dans mon Intermarché préféré (celui où on te vend du chocolat et de la bière portugaises), toute une ribambelle de yoghourt ACTIVIA ! en petits pots verts. Sauf que les goûts étaient bizarres, type pomme-muesli-céréales, ou kiwi-pommes…
    Un truc aussi, peut-être est-ce pareil chez toi, les gens n’aiment pas le yoghourt «dur», ils se méfient car ils ne trouvent pas ça naturel. Du coup tous les yoghourts sont onctueux.

  9. Mariette 10 mars 09 à 10:15

    Dingue l’enthousiasme que provoquent les yaourts !

    Après test auprès d’un panel de 6 goûts différents, seul le « Onken Natural Biopot » est dur: les autres sont en effet onctueux… Je n’y avais pas pensé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :