L’heure du thé

Je voulais vous mettre une photo de Geisha mais j'ai trouvé des trucs tellement atroces sur Internet qu'à la place, vous avez droit au service en porcelaine anglaise. Voilà.

Je voulais vous mettre une photo de Geisha mais j'ai trouvé des trucs tellement atroces sur Internet qu'à la place, vous avez droit au service en porcelaine anglaise. Voilà.

Parmi les clichés qui ont la vie dure concernant l’Ecosse et, plus généralement, les Iles britanniques, l’on trouve celui sur le thé.

On nous assène partout que les anglais sont les plus gros consommateurs de thé en Europe ; qu’ils boivent ça comme nous le vin rouge à table tous les repas ; qu’ils le servent avec du lait, du sucre et de petits gâteaux ; qu’ils sifflotent « tea for two » toute la journée.

Et moi naïvement, je croyais tout cela bouche bée et yeux fermés.

J’avais raison (sauf pour le dernier point).

D’abord vérification faite auprès des plus hautes instances et des plus pertinentes sources d’information (Wikipedia, quoi), les britanniques sont bien les plus gros importateurs de thé en Europe, la moitie à eux seuls, Gosh.

Ensuite, ils en boivent vraiment TOUT LE TEMPS. Moi ça ne me gène pas, ceux qui me connaissent bien savent que je suis capable d’ingurgiter pas loin de 5 litres de thé par jour en période de boulot, et qu’en temps normal je me contente de 2 ou 3 litres. Soit. Mais je ne pensais pas trouver ce vice aussi répandu.

Entendons-nous : les écossais ne sont pas aussi excessifs que moi dans leur consommation – ils ne sont pas fous non plus. Mais leur consommation est tout aussi régulière. Un mug au petit-déjeuner (le café, ai-je appris, est en fin de compte d’introduction relativement récente, et ne s’est vraiment généralisé qu’avec l’introduction des coffee-shops dans le pays), un à la sacro-sainte pause de 10h (ou 11, si vous êtes un tardif, de toutes façons peu importe, vous y avez droit, voilà), parfois un pour le lunch, un pour la sacro sainte pause de 15h (ou 16, même raisonnement), et puis le soir, après le diner, que d’ailleurs ils appellent Tea, tadah, si c’est pas une preuve ça !


Bon leur gros defaut, c’est qu’ils te le servent effectivement avec du lait et du sucre, abomination, dégout, horreur putride ! Heureusement que j’ai fait comprendre à l’homme que ces choses ne se faisaient pas et qu’il fallait arrêter de déconner, non mais dis.

Et peu importe votre milieu, votre sexe, votre âge… ici, le thé n’est pas une boisson d’étudiante en littérature célibataire, ou de grand-mère à chats. Non. Le thé est démocratique. Les magasiniers jurent joyeusement autour de leur cup of tea ; le vieux conservateur aigri et ronchon ne lit pas son journal sans la divine boisson ; les copines se retrouvent autour d’une cuppa ; mieux, les colocataires virils rentrant d’une soirée poker à minuit-1h se font une petite tasse – je les soupconne même de siroter du thé PENDANT le poker. Après tout, n’ai-je pas de mes propres yeux vu trois gaillards robustes, à grosse voix, pas des nanas quoi, se rouler tranquillement une cigarette-pas-seulement-cigarette, avant que l’un d’entre eux ne s’exclame « Hey, by the way, want some tea ? » ? Ben croyez-moi, trois grands mecs fumant tout en se faisant une tasse de Darjeeling le petit doigt en l’air, ça vaut le détour.

Publicités

4 réponses à “L’heure du thé

  1. Mandragore 26 février 09 à 3:33

    Je me rends compte qu’en même temps que je te lis, j’en suis déjà à la fin du 3e mug de la journée, damned…

  2. rootli 26 février 09 à 4:05

    tiens, enfin une différence entre tes écossais et mes australiens : ici, le « morning tea » est bien sacré, entre 10h et 11h, si tu les prives ils tremblent ils sont en manque, par contre le « tea » dans « morning tea » a un peu évolué. Il s’agit avant tout d’un café + crème + sucre + chocolat +… (la liste peut être longue et les variations entre les 20 types de café, subtiles !), accompagné, en gros un jour sur deux, d’un petit extra pour la route : muffin, gateaux divers, oeufs sur le plat…
    Mais quand je commande mon éternel expresso, ils me regardent avec les yeux tout humides, du genre : « la pauvre enfant!! est-elle tellement pauvre qu’elle ne puisse se payer que cette boisson infâme et qui manque désespérement de lait, crème, sucre, chocolat, mousse… » Ces gens n’aiment pas le café.
    D’ailleurs, au début, au lieu de dire : « Morning tea !! », je clamais « Coffee time », et tout le monde dans l’open space de me regarder avec des yeux de merlans frits… Ces français, décidément, aucun respect des traditions…

  3. Mike 1 mars 09 à 4:56

    Just passing by.Btw, your website have great content!

    _________________________________
    Making Money $150 An Hour

  4. Siboneyy 2 mars 09 à 12:18

    Mandragore > C’est mieux que d’en être à la troisième bière, dis toi ça !

    Rootli > C’est vrai j’ai l’impression que l’espresso n’a pas bonne presse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :