Je sais…

… j’ai dit dans ma précédente note que je bloguerais avec une régularité de coucou suisse. Le fait est que 1- dans la journée, je peux pas bloguer parce que ça fait pas partie de mes attributions de stage, 2- le soir je rentre claquée parce que mine de rien me lever à 6h15 pour être au boulot au plus tard à 8h30 et enchaîner 8h devant mon ordi ou dans les magasins, c’est pas encore rentré dans mes habitudes, 3- je dois en plus lutter pour m’y retrouver entre le qwerty, l’azerty, le clavier Mac, le clavier PC… cette note est le fruit de nombreux trébuchements et d’une intensive relecture !

Par ailleurs, pour rendre les choses encore plus amusantes, l’Homme, bien que théoriquement cloué par une sciatique, a décidé que notre projet de redécorer salon et salle à manger ne pouvait attendre. Par conséquent, le soir, une fois le dîner avalé (vers 6h30, selon la coutume britannique), nous nous armons du diffuseur de vapeurs et de gratounettes, et nous arrachons gaiment le papier peint (promis, ce ouikene quand il fera jour, je vous posterai un état de la situation, mais là, voyez, je pars il fait nuit, je reviens il fait nuit, les photos rendent rien).

Bon, sinon, il neige. Enfin il a neigé. Lundi, c’était la folaïe, des bourrasques à t’arracher le bonnet, des flocons grosses comme des pastèques, on se serait cru dans le grand nord. Du coup, tout est blanc partout, Edinburgh a de jolis reflets bleutés, et Penicuik est encore bien enneigé – ça a recommencé aujourd’hui, d’ailleurs. Même remarque que pour mon travail d’artiste d’intérieur : photos ce ouikene, si ça tient of course.

Ah et pis je bosse, aussi, donc, je suis quand même là pour ça en théorie. Mon directeur est topi, il cause beaucoup et je l’écoute avec soin – au pire, quand ça se fait long, je regarde par la fenêtre, la vue est superbe, promis, demain, photo encore !-, et puis je retrouve les têtes croisées il y a deux ans. Enfin, je les croise, mais eux ont bien du mal à me remettre, ce qui a tendance à devenir vexant – je mets ça sur le compte des cheveux longs auxquels ils ne sont pas encore habitués…
Je vous donnerai de plus amples détails sur ce que je fais au quotidien, pour le moment, on en est encore à l’échauffement.

Une seule certitude, Edimbourg est bien agréable malgré le froid, la bise glaciale, la neige et le ciel gris… non je rigole, franchement, les journées sont plutôt belles, et tous les écossais pure souche me soutiennent que l’année va être belle, si si, le climat sera génial, après deux ans pourris il ne peut en être qu’ainsi. Avis aux amateurs, donc…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :